• Accueil
  • > Archives pour février 2007

Archive pour février 2007

Mardi 20 février 2007

Photobucket - Video and Image Hosting

La supplication : Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse
de Svetlana Alexievitch

Svetlana Alexievitch compose son ouvrage d’une succession de témoignages de « rescapés » de Tchernobyl, tous ces gens qui racontent leur vécu de la catastrophe. C’est extrêmement effrayant de découvrir la parfaite ignorance du peuple à l’époque, de voir comment le pouvoir a tenté d’endiguer l’inévitable cataclysme. C’est en même temps très émouvant de lire la puissance du sentiment d’appartenance à une patrie, à un pays, ce sentiment enraciné dans les veines de ces populations.

Tchernobyl. Ce mot évoque dorénavant une catastrophe écologique majeure. Mais que savons-nous du drame humain, quotidien, qui a suivi l’explosion de la centrale ? Svetlana Alexieviteh nous fait entrevoir un monde bouleversant celui des survivants, à qui elle cède la parole. Des témoignages qui nous font découvrir un univers terrifiant. L’événement prend alors une tout autre dimension. Pour la première fois, écoutons les voix suppliciées de Tchernobyl.

Dimanche 4 février 2007

Photobucket - Video and Image Hosting

La Prisonnière de Malika Oufkir, Michèle Fitoussi

Magnifique témoignage d’une jeune fille qui a perdu sa jeunesse enfermée entre les 4 murs d’une prison qui était loin d’être dorée. Une belle leçon d’humanite, de courage et d’espoir.

Août 1972, un coup d’État est tenté contre le roi du Maroc Hassan II. Son ministre le plus fidèle, le Général Oufkir, est alors impliqué dans l’attentat et trouve la mort dans de mystérieuses circonstances. Commence alors pour sa femme et ses cinq enfants un calvaire qui durera près de quinze ans. Assignés à résidence, emprisonnés, séparés les uns des autres et isolés de tout contact avec le monde, ils parviennent malgré tout à survivre et à s’échapper. L’aînée des enfants du Général, Malika Oufkir, adoptée à l’âge de cinq ans par le roi Mohammed V – père de Hassan II – aura connu la cage dorée des honneurs et des fastes de la vie royale, privée de sa vraie famille. Mais elle aura aussi connu le cachot, l’isolement, la faim, la survie et l’humiliation des exclus, entourée des siens, en châtiment d’un crime qui n’est pas le sien.